Contenu

Projet ARPEGE

Titre

Atelier de réflexion prospective en écologie industrielle.

Durée

2 ans : 2007-2009

Partenaires

La coordination du projet est assurée par l'Université de technologie de Troyes via le CREIDD.

Membres du CREIDD impliqués

Financement

ARPEGE est lauréat de l'appel à propositions lancé par l'ANR (Agence Nationale de la Recherche) dans le cadre des ateliers de reflexion prospective en soutien au programme PRECODD.

Montant total : 309 409 €

Description

Malgré denombreuses initiatives, l’écologie industrielle est encore en phase émergeante. L’objectif decette proposition d’atelier est de nourrir une réflexion globale sur les moyensde développer l’écologie industrielle, en particulier en ne perdant pas de vuel’enjeu sous-tendu du développement durable. L’atelier est conçu avec des sous-ateliers qui s’organisent en suivant le cheminement suivant :

  1. Miseau point conceptuelle ;
  2. Etat des lieux ;
  3. Impact de l’écologieindustrielle sur l’environnement ;
  4. Identification des mesures et outilspour le développement de l’écologie industrielle ;
  5. Prospectives pourl’écologie industrielle.

La mise au point conceptuelle ressort dubesoin de disposer, pour les acteurs français de l’écologie industrielle, deconventions lexicales communes, préalable à des réunions de travail où chacuns’entendra sur les mots. Un état des lieux s’avère ensuite utile, tant enFrance qu’à l’international, afin de mettre en évidence des constantes en matièrede développement de la démarche, tant au niveau des facteurs de succès que desblocages constatés. La question de l’impact réel du développement de l’écologieindustrielle sur l’environnement et la raréfaction des ressources sera quant àelle abordée afin notamment d’identifier les différents facteurs à intégrer àdes indicateurs qui puissent servir à objectiver des situations de choix enmatière d’éco-technologies et de planification territoriale. Enfin, laréflexion se concentrera sur les obstacles de nature économique,comportementale et réglementaire au développement de l’écologie industrielle,sur les mécanismes permettant de dépasser de tels obstacles, ainsi que sur lesbesoins technologiques d’accompagnement.

Le dernier sous-atelier synthétisera lesrésultats obtenus par les sous-ateliers précédents et établira desquestionnements à reprendre dans de futurs programmes de recherche et dedéveloppement.