Contenu

Projet DEMOENV

Titre

La démocratie face aux enjeux environnementaux.

Durée

4 ans : 2011-2015

Partenaires

Membres du CREIDD impliqués

  • Bertrand GUILLAUME, Enseignant-Chercheur, Responsable de l'équipe de recherche par intérim

Financement

Le projet DEMOENV est lauréat de l'appel à projets "Changements Environnementaux Planétaires et Sociétés" 2010 de l'Agence Nationale de la Recherche.

Montant total : 2 742 222 €

Description

Les changements environnementaux (érosion de la biodiversité, aggravation des pollutions, changement climatique, etc.) produisent des phénomènes nouveaux (démographiques, économiques, sociaux, politiques et juridiques) auxquels les États ont à faire face, particulièrement les États démocratiques. Ceux-ci ne peuvent en effet se contenter de dispositifs unilatéraux, brutaux ou contraignants, mais tendent par nature à mettre en place des procédures concertées en accord avec les différents acteurs et dans le respect des droits fondamentaux des personnes. Il s’agit donc de prendre en charge ces nouveaux phénomènes en tâchant d’accorder, d’une part, les mesures tendant à préserver l’environnement, d’autre part, le respect des libertés des individus et des groupes, enfin les lois de l’hospitalité. Mais cet accord n’est pas spontané, il est même souvent risqué. Certains des risques sont ponctuels, gérables selon les principes de prévention ou de précaution, mais d’autres sont plus fondamentaux, ils produisent des crises internes au régime démocratique, jusqu’à le remettre en question. Les nouveaux enjeux environnementaux doivent donc porter la réflexion sur la démocratie à repenser sa constitution interne, ses limites, son aptitude à intégrer des dimensions nouvelles résultant des changements environnementaux.

L’ambition du programme de recherche pluridisciplinaire DEMOENV est de créer un regard croisé entre des disciplines, certes complémentaires, mais trop souvent repliées sur elles-mêmes ou cloisonnées, faute de disposer d’un langage et de concepts communs leur permettant de travailler de façon unifiée ou, du moins, coordonnée sur un même objet. L’originalité du programme réside donc dans le fait que les thèmes de la démocratie et des enjeux environnementaux seront étudiés dans une perspective pluridisciplinaire en vue de construire ces concepts communs aux différentes disciplines. Des démarches qui relèvent de la philosophie politique, de la sociologie, du droit, de l’anthropologie, de l’économie environnementale et de la prospective seront ainsi associées pour penser un objet qui est lui-même pluriel.

Dans une période où les négociations autour des thèmes environnementaux, de biodiversité, de changement climatique, se développent très rapidement, ou par ailleurs, de nombreuses directives européennes sont appelées à être mises en pratique, et de nombreuses lois sont élaborées, l’une des méthode consistera à suivre dans le détail ces évolutions, et ainsi d’alterner des étapes d’analyses des événements de l’agenda politique environnementale et des étapes réflexives orientés vers la théorisation.